GRAFF & SANTE

GRAFF & SANTE

GRAFF & SANTE

GRAFF & SANTE

Le graffiti au service de la Santé
Le graffiti au service de la Santé
Le graffiti au service de la Santé

Cultura Dakar à Graff et Santé 2012

Le projet Graff et Santé a pour objectif de mettre le graffiti au service de la sensibilisation des populations autour des problèmes de santé.

Le service culturel de l´Ambassade d´Espagne participera pour la première occasion à ce projet Graff et Santé 2012.

Ainsi, pendant 4 week-ends consécutifs, plusieurs graffeurs travailleront ensemble afin de faire du graffiti un outil de transformation social, de diffusion et de sensibilisation auprès des populations des quartiers de Rufisque, Yeumbeul, Guédiawaye et Médina.

Depuis 2008, la caravane Graff et Santé est un partenaire sur le terrain des organisations de lutte contre le paludisme, la tuberculose, le VIH/SIDA, le diabète et le cancer du sein.

C´est ainsi que Graff et Santé mobilise des techniciens de la santé, des organisations communautaires de sensibilisation et de réponse aux maladies graves, des spécialistes du graffiti et des musiciens autour des problématiques de santé publique et d’amélioration du cadre de vie.

Pour obtenir plus d’informations à propos de cette activité, inscrivez-vous sur la newsletter ou devenez fan de la page facebook en cliquant « J´aime » sur :http://www.facebook.com/culturadakar.

 

Dans la même catégorie

Ébauches à la Frontière Barbare : un regard sensible sur la Langue de Barbarie

Pour la 12ème édition du Partcours, l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, avec le centre de Résidences Dëkandoo, l’Instituto Cervantes de Dakar, Casa África et les centres culturels de Bata et Malabo, a présenté l’exposition collective « Ébauches à la Frontière Barbare ». Sous le commisariat d’Angela Rodríguez Perea, les oeuvres d’Eusebio Nsué Nsué, Sandra Julve, Paloma De La Cruz, Massow Ka et Mamy Fall dessinent un pont qui relie la création contemporaine espagnole avec celle du Sénégal et de la Guinée Équatoriale.

Lire la suite »
L’art qui guérit

Aujourd’hui, dans la journée mondiale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, nous ouvrons la voix et laissons courir la parole en liberté, pour ouvrir la voie à la guérison des traumatismes fruit des actes de violence commis sur les femmes, à travers la création artistique et littéraire de Samantha Tracy, écrivaine, et Ina Thiam, photographe.

Lire la suite »