Le Sénégal au FCAT 2017

Le Sénégal s’est démarqué lors de ce festival de ciné africain en remportant le prix long-métrage entre autres grâce à « Félicité » de Alain Gomis. Revenez sur la présence sénégalaise lors de cette édition.

La programmation du FCAT (Festival de Cinéma Africain de Tárifa Tanger) comptait cette année plus de 70 films en provenance de l’Afrique, du monde arabe africain ou sur des thématiques africaines selon le dossier de presse de l’évènement.

Selon la directrice, ce festival a permis de créer le plus grand fond de films africains, qui sont exhibés lors du Festival lui-même mais qui sont présents à la cinémathèque du FCAT et montrés partout en Espagne et en Afrique grâce aux Cycles de Ciné, comme ceux organisés par Cultura Dakar à l’Aula Cervantes de Dakar chaque année (retour sur les précédentes éditions ici ou ). Ces films sont aussi traduits et sous-titrés, afin de les rendre accessible au plus grand nombre et de permettre l’échange des cultures.

La quatorzième édition a commencé avec la projection du film franco-sénégalais Alain Gomis Félicité (voir résumé plus bas), grand gagnant du prix du jury de la Berlinale 2017 et meilleur film de l’Etalon Yennenga du FESPACO 2017, le plus grand festival de ciné du continent africain. Il a également remporté le Grand Prix long métrage FCAT 2017 et sera présenté aux Oscars !

Le film Félicité d’Alain Gomis gagnant du Prix longmétrage FCAT 2017

Pour cette occasion, le FCAT a effectué une sélection spéciale Alain Gomis cette année en projetant 6 autres de ses films : Ahmed, Andalucia, L’Afrance, Petite Lumière, Tey et Tourbillons.

Parmi la sélection officielle du concours, l’on retrouvait 3 films sénégalais ou en lien avec le Sénégal dont vous pouvez lire les détails ici :

Félicité | Alain Gomis | Sénégal | France | Allemagne | Belgique | Liban | 2017 | 123’ | FIC
« Félicité est une femme indépendante et orgueilleuse qui travaille comme chanteuse dans un bar de Kinshasa. Quand elle monte sur scène, elle semble quitter le monde et se libérer de tous ses soucis du quotidien. Son public est rapidement emporté par le rythme de sa musique et de ses puissantes et mélancoliques mélodies. Mais un jour, le fils de Félicité est blessé dans un terrible accident. Alors qu’il est à l’hôpital, elle essaye de réunir l’argent suffisant pour son opération. Elle entame une course effrénée dans les rues pauvres et les quartiers riches de la capitale congolaise. »

Wùlu Daouda Coulibaly | Malí | Francia | Senegal | 2016 | 95’ | VOSE | FIC
« Bamako, Mali, 2007. Ladji, un jeune homme de 20 ans, travaille dur comme « prantiké » (conducteur de bus) pour essayer de sortir sa sœur Aminata de la prostitution. Comme il n’obtient pas la promotion qu’il espérait, il décide de contacter Driss, un dealer qui lui doit une faveur. Assister de ses deux amis espiègles, Houphouet et Zol, Ladji transporte des kilos de cocaïne de Conakry à Bamako. Son ascension rapide dans les plus hautes sphères du trafic de drogues lui donne un accès facile à l’argent, aux femmes, et à la vie dont il n’avait jamais osé rêver. Mais le prix à payer est cher. »

Une place dans L’avion Khadidiatou Sow | Senegal | 2016 | 16’ | VOSE | FIC | Court-métrage
Une station de radio annonce qu’un avion spécial à destination des États-Unis vient d’être mis à la disposition de tout voyageur désireux d’émigrer, sans aucune formalité ou contrainte. Sauf que les places sont limitées. Moussa, qui a toujours rêvé de partir, décide de tenter l’aventure

Ce dernier será également projeté à la cinémathèque du FCAT.

Wulu de Daouda Coulibaly 

Une place dans l’avion de Khadidiatou Sow

Félicitations aux réalisateurs et au Sénégal pour leur présence de plus en plus grande dans les évènements cinématographiques et bravo pour ce prix !

Pour consulter tous les films en lien avec le Sénégal ayant été présentés au FCAT vous pouvez consulter ce lien