Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cultura Dakar soutient la Formation de Pocket Films pour des jeunes dans le quartier de Ouakam

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cultura Dakar soutient la Formation de Pocket Films pour des jeunes dans le quartier de Ouakam

Cultura Dakar soutient la Formation de Pocket Films pour des jeunes dans le quartier de Ouakam

Cultura Dakar soutient la Formation de Pocket Films pour des jeunes dans le quartier de Ouakam

Cultura Dakar soutient la Formation de réalisation de Pocket Films pour des jeunes, qui se déroule ce mois-ci à KENU – LAB’Oratoire des Imaginaires.

Faisant partie du programme de cinéma #BaccBëtt, cette atelier d’écriture et tournage cherche à former des jeunes du quartier de #Ouakam dans la réalisation de « Pocket Films » avec des moyens techniques à leur disposition, et de poser leur regard “d’apprentis cinéastes” sur leurs réalités quotidiennes à travers ce format.

Le concept cinématographique “Bacc bët” est le fruit d’une synergie entre KENU et le Centre YENNENGA. Il a pour misión de répondre aux besoins d’images et d’exploration des imaginaires, des pratiques sociales et des savoirs traditionnels des Communautés de Ouakam et de Grand Dakar, cela autor de 3 axes: la formation, la production et la diffusion.

En terme de démarche, “Bacc bët” entend instaurer un dialogue entre les générations par la production régulière de capsules cinématographiques.

Il s’agit ainsi de donner l’opportunité à des “Ainés” du Métier du Cinéma d’expliquer à la jeune génération ce qu’est un geste cinématographique, sa portée, son sens mais aussi de donner l’opportunité aux “jeunes” de partager leur visión du cinema sénégalais et d’y apporter leur contribution.

Dans ce cadre, des Atelier d’écriture et de tournage ont donc été organisés avec des jeunes des quartiers ciblés. L’objectif poursuivi était de leur permettre de réaliser des Pocker Films et, par les bais de ce format, de poser leur regard “d’apprentis cinéastes” sur leus réalités quotidiennes, leur vécu au sein de leur quartier: de se raconter et de raconter leur quotidien.

En parallèle de ce travail d’autres actions en lien avec la Communauté ont été menées sur le thème de “l’imaginaire”.

Des projections en plen air suivies de débats ont eu lieu et on permis de poser des axes de réflexions collectives, afin de mieux saisir la place de nos imaginaires dans notre quotidien.

Plus d’informations sur leur site web: https://www.facebook.com/labkenu/