Et le vainqueur du concours ‘PhotoAfrica’ est…

Et le vainqueur du concours ‘PhotoAfrica’ est…

Et le vainqueur du concours ‘PhotoAfrica’ est…

Et le vainqueur du concours ‘PhotoAfrica’ est…

Des photographes kenyans et sud-africains lauréats du 4ème concours PhotoAfrica organisé dans le cadre du 8èmeFestival du Cinéma Africain de Tarifa (Espagne)
Des photographes kenyans et sud-africains lauréats du 4ème concours PhotoAfrica organisé dans le cadre du 8èmeFestival du Cinéma Africain de Tarifa (Espagne)
Des photographes kenyans et sud-africains lauréats du 4ème concours PhotoAfrica organisé dans le cadre du 8èmeFestival du Cinéma Africain de Tarifa (Espagne)

Des photographes kenyans et sud-africains lauréats du 4ème concours PhotoAfrica organisé dans le cadre du 8èmeFestival du Cinéma Africain de Tarifa (FCAT) en Espagne. Jessica MacLeod, d’Afrique du Sud, a obtenu le premier prix pour la photographie «Où tu vois une cabane, je vois ma maison ». Le kenyan James Muriuki a obtenu le 2ème prix pour sa photographie “44”. Le 3ème prix a été concédé à  Mimi Cherono, qui avait obtenu le premier prix lors de la précédente édition, pour sa photographie “Khusi et les girafes”.

“Il a été extrêmement difficile de départager les lauréats, de par le nombre élevé de photographies présentées, plus de 400, et de par la qualité des œuvres qui une fois de plus ont démontré le potentiel unique des photographes africains”, commente Pablo Julía, président du jury et directeur du Centre Andalou de Photographie.

Le grand potentiel de la Photographie africaine actuelle a également été confirmé par Gaetano Gualdo, coordinateur de la 8ème édition du Festival du Cinéma Africain de Tarifa: “Cette année pour la première fois ont également participé des photographes de Madagascar, Namibie et Lesotho, alors que d’Afrique du Sud sont originaires 23 participants, parmi lesquels 16 ont été sélectionnés pour la finale et une, Jessica  MacLeod, a remporté le premier prix” a-t-il souligné.

Cette année la thématique du concours a été l’espace urbain. 25 photographes de 11 pays d’Afrique ont été sélectionnés pour la finale du 4ème PhotoAfrica. L’exposition de l’ensemble des 27 photographies grand format a été inaugurée et installée en plein air à Tarifa avant festival et restera visible tout au long de celui-ci, avant d’être exposée dans diverses villes espagnoles et africaines durant le reste de l’année.

Parmi les participants à ce 4ème PhotoAfrica il y a de nouveaux arrivants mais également des photographes confirmés, dont des participants et même des lauréats (Mimi Cherono ou Adolphus Opara) d’éditions précédentes. La photographie primée l’an dernier “Portrait de l’artiste jeune fille” de Mimi Cherone a été choisie pour représenter le logo du Festival du Cinéma Africain de Tarifa 2011.

Cette année, la plupart des candidatures de photographes (23) proviennent d’Afrique du Sud. Il est surprenant de constater que l’âge moyen des finalistes sudafricains oscille entre 20 et 30 ans, certains ayant commencé à se consacrer à la photographie dès leur adolescence.

Depuis son lancement en 2008, 215 photographies prises par 120 photographes ont été exposées dans le cadre de Photoafrica.

Dans la même catégorie

Chano DOminguez assis devant son piano regarde directement à la caméra.
Chano Domínguez, quand l’artiste fait corps avec la musique.

Pour la première fois au Sénégal, Chano Dominguez offrira un concert unique au festival de Jazz de Saint-Louis, le samedi 18 mai à 23h. La section culturelle de l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, qui organise sa venue dans le pays africain, s’entretient avec lui pour vous donner un avant-goût de ce que vous pourrez voir à la place Baya ce week-end. Un deuxième concert aura lieu dimanche 19 mai à l’Instituto Cervantes de Dakar.

Lire la suite »
Ébauches à la Frontière Barbare : un regard sensible sur la Langue de Barbarie

Pour la 12ème édition du Partcours, l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, avec le centre de Résidences Dëkandoo, l’Instituto Cervantes de Dakar, Casa África et les centres culturels de Bata et Malabo, a présenté l’exposition collective « Ébauches à la Frontière Barbare ». Sous le commisariat d’Angela Rodríguez Perea, les oeuvres d’Eusebio Nsué Nsué, Sandra Julve, Paloma De La Cruz, Massow Ka et Mamy Fall dessinent un pont qui relie la création contemporaine espagnole avec celle du Sénégal et de la Guinée Équatoriale.

Lire la suite »