Dakar Terrestrial

  Aula Cervantes

Un project artistique environnemental à Dakar.

« Quelque chose d´alarmant est en train de se passer a Dakar: le monde verse de déchets technologiques dans des zones ou les populations sont obligés d´y habiter.

Ces ordures immondes ont des effets catastrophiques pour l´environnement et les communautés qui y habitent affectées directement.

Même si nous sommes tous responsables d´une manière ou d´une autre, le premier monde paraitrait nier son implication directe dans ce grand dépotoir.

Une prise de conscience publique est urgente sur l´impact dévastateur des déchets électroniques et d´apporter des solutions.

Tel est l´objectif de ce projet. »

Ce project est une propose de l’espagnol Nicolás de la Carrera et l’artist cubain Jorge Rodríguez-Gerada par la ville de Dakar, que il commencera le 15 et 16 décembre prochains.

Le Dakar Terrestrial Project se compose de deux phases:

1- Une première qui aura lieu au début de décembre 2017. Dans cette première phase, Jorge Rodríguez Gerada réalisera un mural en collaboration avec des artistes du collectif d´artistes XEEX et la population locale de la Medina dans le cadre du projet AFRICA ♥ COLOR .

2- La deuxième phase coïncidera avec DAK´ART, la Biennale d’art contemporain à Dakar en mai 2018, l’un des événements culturels les plus importants d’Afrique. C’est à ce stade que Jorge Rodríguez-Gerada fera de DAKAR TERRESTRE une intervention qui peut être vue dans l’espace et qui vise à sensibiliser le public à la nécessité d’intervenir dans la situation de la décharge de Mbebeus (Dakar).

Nicolás de la Carrera, basé à Dakar depuis des décennies, développe des projets artistiques liés à la protection de l’environnement. Après avoir connu et écouté les problèmes et les défis de la communauté locale, il se met à votre disposition pour faire écho et trouver des solutions. Il est le créateur d’une association appelée XEEX POLLUTION dont il organise depuis 2008 un Festival international de la culture urbaine et différentes actions dans le quartier de la Médina de Dakar et plus précisément dans le quartier de Damels.

Jorge Rodríguez-Gerada, grâce à ses travaux sur des échelles inouïes, contribue à sensibiliser le public à des questions d’importance qui doivent être préoccupantes et résolues au niveau mondial. Rodríguez-Gerada met son art au service de la communauté en établissant une référence claire entre l’ampleur du travail et la taille du problème où seule l’union et l’implication tant locale que externe sont capables de générer des solutions durables et durables.