Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cultura Dakar soutient la résidence de l’artiste sénégalais FEHE à Matadero, Madrid.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Cultura Dakar soutient la résidence de l’artiste sénégalais FEHE à Matadero, Madrid.

Cultura Dakar soutient la résidence de l’artiste sénégalais FEHE à Matadero, Madrid.

Cultura Dakar soutient la résidence de l’artiste sénégalais FEHE à Matadero, Madrid.

Samedi 27 novembre
Matadero Madrid
Samedi 27 novembre
Matadero Madrid
Samedi 27 novembre
Matadero Madrid

Connu sous le nom de FEHE, l’artiste sénégalais Youssoupha Féhé Sarr bénéficie en ce moment d’un séjour au Centro de Residencias Artísticas Matadero Madrid, organisé conjointement avec l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, l’Agence espagnole de coopération internationale au développement (AECID) et Casa África.

Un projet ancré dans la capitale sénégalaise

L’objectif de la résidence est de développer « Teaupla Story », un projet ancré dans la capitale sénégalaise. « Teaupla Story » raconte l’histoire du quartier de Plateau, à Dakar, et celle d’un quartier de la ville de Madrid, en Espagne, explorant leur toponymie et leur patrimoine immatériel à travers les mots, la musique et la vidéo.

Artiste multidisciplinaire, chercheur et traducteur, FEHE a grandi dans le quartier du Plateau, à Dakar, dans les années 1990 et 2000. Il a débuté dans la musique par le hip-hop, et a sorti son premier EP, « Juroom », sous le nom de scène Rhapsod. Intéressé par l’oralité comme source de savoir, il mène actuellement des recherches dans le domaine des littératures et sociétés africaines, sur le rap sénégalais, son esthétique et la dynamique de la circulation des savoirs dans les textes. 

Photo ©Dawatchah

Le projet qu’il mène lors de cette résidence, consiste à raconter l’histoire des lieux avec lesquels l’artiste est familier (Plateau) et de ceux où son regard est celui d’un étranger (Madrid).

Partant de son background hiphop, il cherche à aborder sa mémoire et son héritage d’une manière différente, proche des pratiques de l’art urbain, mais aussi à mettre en pratique une vision spécifique, la sienne, de l’oralité et de ses fonctionnalités en milieu urbain. 

Pour cette première partie, l’artiste a choisi 4 rues ou avenues d’un quartier de Madrid, sur lesquelles il a écrit une double histoire : l’histoire du nom officiel de la rue et l’histoire populaire de cette même rue, selon les traditions orales urbaines du quartier. Cette documentation a été transcrite en quatre morceaux de rap qui seront joués en direct au coin de ces mêmes rues à la fin du projet.

En outre, FEHE aura l’occasion de collaborer avec différents artistes de différents quartiers de Madrid et d’engager la conversation après avoir partagé avec eux la façon dont leur ville est vue à travers les yeux d’un enfant « Teaupla ». Il s’agira également d’appliquer des processus de connaissance et de documentation ancrés dans l’oralité et le hip-hop. La phase finale du projet sera couronnée par une prestation à Dakar.

Ce samedi 27 novembre, le premier spectacle aura lieu dans les installations du Matadero Madrid lors de la journée portes ouvertes.

Plus d’informations sur le site web : Matadero Madrid

Photo coverture: ©Darky Bah

Dans la même catégorie