FESTIVAL INTERFERENCE

FESTIVAL INTERFERENCE

FESTIVAL INTERFERENCE

FESTIVAL INTERFERENCE

Festival "Interférence" du 11 au 24 mai 2012
Festival "Interférence" du 11 au 24 mai 2012
Festival "Interférence" du 11 au 24 mai 2012

Interférence, festival de performances urbaines, investira pour sa première éditon, du 11 au 24 mai
2012
, plusieurs quartiers de Dakar.

Arts visuels, mode, danse, musique ou encore slam et théâtre, le festival, produit par l’agence
Afri’Cart et le collectif « Les Pettes Pierres », offre une programmaton pluridisciplinaire, qui sera le
terrain d’expression de toute une nouvelle génératon d’artistes.
En guise d’ouverture,  une foule se figera, le 11 mai, au son d’un djembé, en plein centre-ville de
Dakar, marquant le départ d’une série de manifestatons qui se dérouleront ensuite à Niaye Thioker,
Médina, Gueule Tapée, Ouakam, Grand Dakar ou encore Fass.
Un grand rendez-vous à ne pas manquer se tiendra notamment le soir du 14 mai sur le boulevard de
la Gueule Tapée : sept valeurs montantes de la mode urbaine seront présentées lors d’un grand déflé
de rue, dans un décor urbain revisité par un collectif d’artistes plasticiens.

Un concert donné par le groupe Daara-J Family sera ensuite offert au grand public ! Les artstes du groupe mythique ne
s’étaient pas produits depuis de nombreuses années dans ce quarter qui les a vus naître.

Au cœur de la programmaton du festival, des performances de rue vivantes et interactives, ouvertes au grand public, car Interférence contribue à démocratiser la programmaton de la Biennale de Dak’Art. Ce nouveau festival vise ainsi à faire de cete période dédiée aux arts une fête pour la créativité à travers toute la ville, hors les murs, hors cadre, en décloisonnant les espaces artistiques
traditonnels au profit de l’espace public.

Dans cete optique et pour sa première édition, Interférence a adopté le slogan « Set Seetu » (mon quarter, mon refet) : appuyé sur la notion très populaire de « Set Setal », qui mobilise toutes les forces vives des quartiers dans l’assainissement et l’embellissement de ces derniers, le mouvement Set Seetu, avec un large panel d’artistes moteurs du projet, se base sur l’implicaton de leurs différentes composantes dans un processus de réfexion et d’action environnementales.
Un collectf d’artstes s’est donc mobilisé pour faire passer des messages environnementaux autour d’un single qui reprend le mot d’ordre du festival : Set Seetu. Ce tube sera difusé sur les ondes radios et, en parallèle des actions artistiques, lors des opérations de nettoyage qui seront organisées dans chaque quarter où aura lieu une performance deux jours avant celle-ci. Tous les habitants sont
invités à venir y partciper, pour un festival à la fois populaire, créatf et citoyen !

Programme du Festival Interférence à télécharger ici

Dans la même catégorie

Chano DOminguez assis devant son piano regarde directement à la caméra.
Chano Domínguez, quand l’artiste fait corps avec la musique.

Pour la première fois au Sénégal, Chano Dominguez offrira un concert unique au festival de Jazz de Saint-Louis, le samedi 18 mai à 23h. La section culturelle de l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, qui organise sa venue dans le pays africain, s’entretient avec lui pour vous donner un avant-goût de ce que vous pourrez voir à la place Baya ce week-end. Un deuxième concert aura lieu dimanche 19 mai à l’Instituto Cervantes de Dakar.

Lire la suite »
Ébauches à la Frontière Barbare : un regard sensible sur la Langue de Barbarie

Pour la 12ème édition du Partcours, l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, avec le centre de Résidences Dëkandoo, l’Instituto Cervantes de Dakar, Casa África et les centres culturels de Bata et Malabo, a présenté l’exposition collective « Ébauches à la Frontière Barbare ». Sous le commisariat d’Angela Rodríguez Perea, les oeuvres d’Eusebio Nsué Nsué, Sandra Julve, Paloma De La Cruz, Massow Ka et Mamy Fall dessinent un pont qui relie la création contemporaine espagnole avec celle du Sénégal et de la Guinée Équatoriale.

Lire la suite »