9e EDITION FESTIVAL MOUSSA INVITE

9e EDITION FESTIVAL MOUSSA INVITE

9e EDITION FESTIVAL MOUSSA INVITE

9e EDITION FESTIVAL MOUSSA INVITE

Festival Moussa Invite : du 22 juin au 1er juillet à la place publique de Grand Mbao
Festival Moussa Invite : du 22 juin au 1er juillet à la place publique de Grand Mbao
Festival Moussa Invite : du 22 juin au 1er juillet à la place publique de Grand Mbao

La 9e édition du Festival Moussa Invite-Festival de Film Documentaire se tiendra du 22 juin au 1er juillet 2012 à partir de 20h à la place publique de Grand Mbao, sous le thème : « Le baobab ».

Organisée en partenariat avec la Coopération espagnole, la 9e édition sera un moment de communion et de partage avec le peuple de Mbao, selon le réalisateur Moussa Touré, initiateur de la manifestation. Le choix de cette localité, selon Moussa Touré, est dû au fait qu’elle fait partie des endroits très enclavés que les gens traversent sans réellement connaître la beauté des gens et du village. Pour lui, Mbao est l’un des plus beaux villages du Sénégal.
Les Lébous qui peuplent le village ont une culture extraordinaire que tout le Sénégal doit connaître.
« Nous avons, cette fois encore, deux formations. L’une qui va durer du 22 au 27 juin. Elle concernera les montages de films des élèves qui ont été déjà formés. C’est la monteuse Anita Fernandez qui se chargera de cette formation. Elle est l’une des plus grandes monteuses actuelles du monde. L’autre formation sera assurée par Marie Ndour, qui procédera à un dialogue entre elle et les jeunes, sur le thème de l’émigration. Marie est une émigrée qui compte parler des problèmes de ce phénomène. Après ce dialogue chaque jeune va produire un document sur l’émigration, qui deviendra un film », explique Moussa Touré.
L’année dernière, lors du festival, dix jeunes ont été formés aux métiers du cinéma. Ils ont réalisé des films qui doivent être montés et produits pendant la présente édition. Cette année, la production sera assurée par le Belge Jean-Luc Slok, qui gère une société Caméra Etc et dont la maison de production réalise des dessins animés avec des jeunes africains. Nous verrons avec sa maison quelques produits faits en Afrique, notamment au Burkina Faso, au Niger… », indique-t-il.
Pour cette édition tous les films qui seront produits par le festival, avec l’appui de la Coopération espagnole, seront au rendez-vous. Il s’agit d’une trentaine de films, dont la plupart sont des court-métrages.
Le travail des dix jeunes formés durant le festival « Moussa invite » sera, pour la première fois, montré au public. Cette année encore, le festival verra la participation de troupes théâtrales, de musiciens de renom tels que Titi, Aïda Samb, Pape Ndiaye Thiopett, Daara-J Family, Biddew Bou Bess, Viviane, Simon, etc., ainsi que la compagnie Art Dacost, les troupes Siggi, Nourou Samsi et Guis-Guis.
Les prestations se feront en plein air. « Cela fait 9 ans que la Coopération espagnole soutient ce festival. Nous avons aussi la participation de la mairie de Mbao et du ministère de la Culture, qui est toujours le parrain de la manifestation », rappelle l’auteur de « Tgv ».

 

 

Dans la même catégorie

Chano DOminguez assis devant son piano regarde directement à la caméra.
Chano Domínguez, quand l’artiste fait corps avec la musique.

Pour la première fois au Sénégal, Chano Dominguez offrira un concert unique au festival de Jazz de Saint-Louis, le samedi 18 mai à 23h. La section culturelle de l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, qui organise sa venue dans le pays africain, s’entretient avec lui pour vous donner un avant-goût de ce que vous pourrez voir à la place Baya ce week-end. Un deuxième concert aura lieu dimanche 19 mai à l’Instituto Cervantes de Dakar.

Lire la suite »
Ébauches à la Frontière Barbare : un regard sensible sur la Langue de Barbarie

Pour la 12ème édition du Partcours, l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, avec le centre de Résidences Dëkandoo, l’Instituto Cervantes de Dakar, Casa África et les centres culturels de Bata et Malabo, a présenté l’exposition collective « Ébauches à la Frontière Barbare ». Sous le commisariat d’Angela Rodríguez Perea, les oeuvres d’Eusebio Nsué Nsué, Sandra Julve, Paloma De La Cruz, Massow Ka et Mamy Fall dessinent un pont qui relie la création contemporaine espagnole avec celle du Sénégal et de la Guinée Équatoriale.

Lire la suite »