Mahtar Licka – Gorée la Ravissante

Mahtar Licka – Gorée la Ravissante

Mahtar Licka – Gorée la Ravissante

Mahtar Licka – Gorée la Ravissante

Exposition / Photographie / Création / Installation. Du 30 mai au 5 juin 2009. Musée historique de Gorée. Entrée libre
Exposition / Photographie / Création / Installation. Du 30 mai au 5 juin 2009. Musée historique de Gorée. Entrée libre
Exposition / Photographie / Création / Installation. Du 30 mai au 5 juin 2009. Musée historique de Gorée. Entrée libre

Exposition / Photographie / Création / Installation

Du 30 mai au 5 juin 2009. Musée historique de Gorée.

Entrée libre

licka

« Qui voit la figure humaine correctement? Le photographe, le miroir ou le peintre? » Pablo Picasso

MAHTAR  LiCKA est né en 1953 à Dakar. Dès son enfance, il est porté par l’Image, grâce notamment àses grands parents photographes: l’un portraitiste, l’autre reporter.

À 27 ans, il revint à Paris, où il avait déjà séjourné pour des études en comptabilité et gestion. Une de ses passions s’y révéla naturellement: la photographie. L’instant dans le mouvement perpétuel. L’image fixe.

La découverte de ce métier lui ouvre des dimensions aux choix multiples: le reportage, la pub, la mode, le publieportage, la création et les éditions.

Il est acteur et témoin actif de son époque, de la vie dans  sa diversité. À travers son objectif, l’amour, la haine, l’espoir, la colère, la volonté, l’intuition, le souvenir, la tristesse, la joie, le découragement, l’amitié, la foi; bref, les multiples facettes de la vie sont cadrées avec une émotion captive. En observant ses photos, sa pensée apparaît telle qu’elle est: libre, fluide, généreuse et prolifique. Toute notre sensibilité se fond de valeurs nouvelles.

Collectionneur d’arts sacrés d’Afrique et d’art contemporain, il est reconnu pour sa « passion raisonnée ».

Cette autre facette, de Mahtar LiCKA, nous amène là où l’espace est peuplé de formes et sillonné d’énergies créatives : métal, bois, perles, tissus et bien d’autres matières. La réalité vivante et mystique nous baigne. L’invisible y devient analogue au visible. Les mystères nous protègent. Les tableaux et les sculptures de sa collection proviennent de tout horizon. Un choix coup de cœur, composé surtout de figuratifs de bonnes factures.

En sa qualité de plasticien, la peinture lui a fait comprendre le langage éternel de l’harmonie des couleurs, la valeur du trait, des formes et des volumes. Ses œuvres, loin de toute influence, ouvrent des perspectives encore inconnues. À la lecture de ses tableaux, la contemplation se magnifie.

licka-dkr-studio-dsc_0155Sa peinture nous pose en silence ses énigmes. On y mesure la quantité de puissance développée, pour la beauté, pour l’amour, en toute humilité. Des ouvrages hors du temps conventionnel.

Il y a en Mahtar LiCKA un horizon plein de promesses et de virtualités fécondes dans cette trilogie. L’esprit d’un ordre, dont le dynamisme effectue un travail déterminé pour l’Infini.

 

 


Dans la même catégorie

Chano DOminguez assis devant son piano regarde directement à la caméra.
Chano Domínguez, quand l’artiste fait corps avec la musique.

Pour la première fois au Sénégal, Chano Dominguez offrira un concert unique au festival de Jazz de Saint-Louis, le samedi 18 mai à 23h. La section culturelle de l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, qui organise sa venue dans le pays africain, s’entretient avec lui pour vous donner un avant-goût de ce que vous pourrez voir à la place Baya ce week-end. Un deuxième concert aura lieu dimanche 19 mai à l’Instituto Cervantes de Dakar.

Lire la suite »
Ébauches à la Frontière Barbare : un regard sensible sur la Langue de Barbarie

Pour la 12ème édition du Partcours, l’Ambassade d’Espagne au Sénégal, avec le centre de Résidences Dëkandoo, l’Instituto Cervantes de Dakar, Casa África et les centres culturels de Bata et Malabo, a présenté l’exposition collective « Ébauches à la Frontière Barbare ». Sous le commisariat d’Angela Rodríguez Perea, les oeuvres d’Eusebio Nsué Nsué, Sandra Julve, Paloma De La Cruz, Massow Ka et Mamy Fall dessinent un pont qui relie la création contemporaine espagnole avec celle du Sénégal et de la Guinée Équatoriale.

Lire la suite »